Réservations de juillet en camping: pas la catastrophe redoutée

Réservations de juillet en camping: pas la catastrophe redoutée

En dépit de grosses disparités entre les campings, et parfois d’un même secteur, le bilan des réservations enregistrées durant le mois de juillet n’est pas aussi négatif qu’on le redoutait, révèle le spécialiste de la réservation par internet Sequoiasoft..

Réservations de juillet en camping: pas la catastrophe redoutée

+45%. En moyenne par camping sur le panel Sequiasoft , la  progression du volume de réservations enregistrées durant le mois de juillet par rapport à juillet 2019 est de +45%. Cette forte progression ne permet pas cependant de rattraper le retard accumulé les mois précédents. Important, cette moyenne par camping ne saurait masquer la disparité qui existe existant entre les campings, et parfois d’une même zone géographique. Illustration : si 75 % des campings étudiés affichent effectivement une progression de réservations, 25% sont encore en négatif sur juillet.

42%.Sur l’ensemble des réservations enregistrées durant le mois de juillet, 42% l’étaient pour le mois de juillet, traduisant une augmentation de la dernière minute versus juillet 2019, où la proportion n’était que de 37%. Le délai de réservation sur ce mois est passé de J-7 à J-5 ! Les projections de séjours sur août et septembre sont à fin juillet, équivalentes à ce qu’elles étaient l’an dernier à même date. Mais on sait désormais que le marché est très versatile et sensible aux annonces gouvernementales… On attendra donc les chiffres d’août une image plus précise de la saison dans sa globalité. 

 70%. La part de la clientèle française dans le volume enregistré en juillet. Etonnamment on arrive aux chiffres habituels de la saison, ce qui tend à prouver que les vacanciers Etrangers sont bien là… A l’exception des anglais, et dans une moindre mesure, des espagnols.

2.4x. Conséquence d’un volume de réservations en très forte hausse en juillet, celui des annulations l’est resté, atteignant 2.4 fois le volume enregistré l’an dernier sur la même période. 

Egalité. En emplacements nus comme en locatifs, le taux d’occupation des campings, enregistré sur juillet, est en moyenne égal à celui de la même période de l’an dernier, sachant que la première quinzaine de juillet est depuis quelques saisons plus que moyenne. Parmi les départements qui « surperforment » par rapport à l’habitude, citons les Pyrénées- Atlantiques, la manche, la Drôme et la Somme.

Ces chiffres montrent que le marché du camping n’est pas en perte de vitesse, la veille concurrentielle est donc un enjeu de taille à cette période. YieldBooking propose une nouvelle façon de gérer votre veille, de manière automatisée.

Article issu de OT Campings

Les commentaires sont désactivés
fr_FRFrench
en_USEnglish es_ESSpanish fr_FRFrench