L'après COVID, qu'en est-il des réservations ?

L'après COVID, qu'en est-il des réservations ?

Après trois mois historiquement au plus bas, les réservations de séjours en camping enregistrent de nouveaux records en juin… Mais positifs cette fois. Toutefois, on est encore loin de rattraper le retard accumulé sur la saison, fixé à -20%, d’après le baromètre mensuel de la réservation en ligne Sequoiasoft.

L'après COVID, qu'en est-il des réservations ?

-20% :c’est le niveau des réservations de séjours par internet pour la saison, arrêté à fin juin, par rapport à la même période en 2019. Pour mémoire, après avoir été très positif jusqu’à mi-février (+15%), le marché s’est écroulé ensuite pour atteindre en cumul saisonnier : -8% à fin mars ; -24% à fin avril et -30% à fin mai.

+46% : l’évolution explosive des réservations en juin, par rapport à 2019. Au total le mois a enregistré 205 000 réservations, avec un pic à 8721 résas sur une journée.

+85% : la progression du chiffre d’affaires sur le mois de juin, qui atteint 140 millions d’euros. Un autre record de ce mois de juin, qui s’explique aussi par des paniers moyens plus importants que d’habitude puisqu’ils ne concernent que la haute saison et des séjours plus longs : 991€ en locatif (+18%) ; 462€ en emplacement nu (+16.5%) 

380 000 : le chiffre colossal des annulations de séjour enregistrées entre début avril et fin juin 2020. Petite nuance dans ce noir bilan, une partie de ces annulations a donné lieu à des séjours de remplacement. 

81% : la part des français sur le total des réservations enregistrées en juin 2020. C’est 11 points de plus que ce que l’on enregistrait à pareille époque en 2019.

Suivent les Hollandais (5%), les Belges (5%) et la allemands (4%). Les anglais ne représentent sur ce mois que 1% du marché.

Malgré la crise sanitaire liée au COVID-19, le secteur de l’HPA a réussi à très vite se relancer. Ces chiffres sont en effet très encourageants pour les semaines et mois à venir.

Les Français n’ont jamais compté abandonner leurs vacances d’été, et les chiffres le prouvent. Maintenir une bonne politique tarifaire et assurer sa veille concurrentielle est plus que jamais une nécessité.

Article issu de OT Campings.

Comments are closed.
fr_FRFrench
en_USEnglish es_ESSpanish fr_FRFrench